Un Conseil de Fondation stable


Trois mandats du Conseil de Fondation sont arrivés à échéance au mois de mai 2017. Il s’agit de celui de Monsieur Christian Gerbail, Monsieur Jacques Grivel et de Madame Christina Rancic. Les trois membres renouvellent leur mandat, ce qui permet à Copré de parachever l'internalisation de son administration avec l'appui d'un Conseil de Fondation équilibré, expérimenté et garant de stabilité. 


Nouvelle présidence

Madame Christina Rancic, qui a présidé le Conseil de Fondation de Copré pendant 10 ans, passe la main à Monsieur Robin Gordon, CEO d’Interiman Group. Membre de notre conseil depuis 2011, entrepreneur dans l’âme, familier des processus d’engagements et de création d’équipes, il a toute notre confiance pour reprendre le témoin.

 

Changement de direction

Monsieur Marçal Decoppet, Directeur de la Fondation, a choisi de quitter Copré pour relever un autre challenge après 7 ans à ce poste et avoir grandement contribué à l’essor de la Fondation.  Copré lui souhaite tous ses vœux de bonheur pour la suite. Le processus de recrutement d’un nouveau Directeur général est à bout touchant. 
 

Indépendance & internalisation

Compte tenu de sa taille, afin de s’adapter à un environnement de plus en plus changeant et de maîtriser ses coûts et ses risques, Copré prend son destin en main et se développe pour acquérir une totale indépendance au 1er janvier 2018.

Tout en maintenant son siège à Genève, Copré a ouvert une succursale à Lausanne, située Place de la Gare, qui accueillera la gestion administrative et technique, le développement commercial ainsi que la comptabilité.
Notre nouvelle équipe à Lausanne est composée des membres suivants: Monsieur Jean-Bernard Georges, Directeur
des Investissements, Monsieur Luca Albertoni, Directeur Commercial, Monsieur Marc Oberli, Responsable Gestion LPP, Monsieur Vincent Colletti, Responsable de la Comptabilité et de Monsieur René Maerki, Chef de Projet IT.
Arriveront en octobre et novembre 2017, 7 collaborateurs pour le Gestion LPP, 2 pour le Back-Office Commercial et 1 pour la comptabilité. Les locaux lausannois ayant une capacité de 24 places de travail, l’avenir s’envisage sous le signe de la croissance.

Les contrats de mandat qui lient Copré à Swiss Risk & Care pour la gestion administrative et technique des assurés et la commercialisation se poursuivent sans modification jusqu’au 31.12.2017
Dès le 1er janvier 2018, Copré sera complètement autonome et indépendante et son équipe pleinement opérationnelle, résolument tournée vers l’avenir et capable de s’adapter rapidement aux exigences du marché et de la clientèle. 
 

LA PROGRESSION DE LA FONDATION SE POURSUIT

Taux de couverture en augmentation: 106.6 % à fin juillet
Performance de 2.89 % au 31.07.2017

La performance sur les placements du portefeuille de Copré s’est élevée à +2.89% pour la période du 01.01 au 31.07.2017.


Les principaux contributeurs ont été les placements en actions suisses et étrangères ainsi que les investissements en Private Equity.

Les rendements des marchés financiers en actions ont été particulièrement favorables durant le 1er trimestre, avec une performance de 15.6% pour le marché suisse, qui a bénéficié de l’amélioration générale de la conjoncture économique ainsi que de la nette appréciation de l’Euro par rapport au Franc Suisse. Les obligations suisses sont restées en terrain négatif (-0.64%) tandis que le secteur immobilier continuait sa progression régulière à +3.5%.

Notre Commission de Placement a poursuivi sa stratégie de réduction des investissements en cash et en obligations, au profit des actions et des investissements alternatifs : Private Equity, Senior Secured Loans et Trade Finance en particulier.

Actuellement près de 15% du portefeuille est investi dans cette catégorie d’actifs offrant des rendements peu corrélés aux marchés financiers, alors que la portion des liquidités a été réduite à 3% et celle des obligations suisses et étrangères à moins de 15%. Les investissements directs en immobilier suisse constituent toujours la tranche la plus importante du portefeuille, à près de 30%.
Des opérations systématiques de réduction des risques sur les principaux marchés actions ainsi que sur les monnaies étrangères, sous la forme de ventes de calls couverts ont été appliquées.
Ceci a pesé sur la performance en raison de la hausse continuelle des actions et de la hausse de l’Euro. Sans ces opérations de couverture, la performance des actifs sous gestion était de +3.59%