Quoi de neuf lors de l'Assemblée Générale 2015?


L’assemblée générale qui s’est tenue le 19 mai dernier a été suivie par une huitantaine de délégués dans les locaux du forum du Credit Suisse à Genève. Après l’habituel mot d’introduction puis la lecture du rapport de gestion par Mme Christina Rancic, la Présidente du Conseil, cette dernière a eu le plaisir d’annoncer que Copré venait d’atteindre son premier milliard, avec une augmentation de son bilan de près de 40%, ce dans l’année de ses quarante ans. La bonne performance des placements (8%) a permis d’octroyer un intérêt sur les comptes vieillesse de 3.5%, soit le double du taux minimum légal.

M. Jacques Grivel, Président de la Commission de placement, a ensuite pris la parole pour faire une rétrospective des marchés en 2014 et des actions qui ont été prises par la Copla, dans le cadre de l’application de la nouvelle allocation stratégique de la fortune (principalement baisse des obligations de 42% à 22% au profit de nouvelles classes d’actifs).

Le fort apport de liquidités au début 2014 (CHF 270 mios) a été déployé de manière judicieuse courant 2015, via plusieurs décisions, à savoir la surpondération des actions, le déploiement d’une poche de 5% dans les marchés privés (Private Equity), de nouveaux investissements dans l’immobilier étranger via une fondation de placement suisse et nos premiers pas dans du Trade Finance. Et pour clore la série, un renforcement bienvenu dans l’immobilier suisse, qui s’est concrétisé début janvier 2015 par l’achat de 10 immeubles dans 9 cantons en suisse allemande pour un montant de CHF 34 mios.

Il est à soulever qu’avec des frais de gestion de fortune de 0.33%, Copré est très en deçà de la moyenne estimée à 0.54% selon l’étude Swisscanto.

L’année 2014 a été également la première année de collaboration avec CBRE Geneva SA, notre nouveau gérant de portefeuille immobilier, cette nouvelle coopération a permis à Copré de pouvoir prospecter le marché immobilier suisse allemand de manière efficace, afin de diversifier géographiquement son parc immobilier. 

Le Président de la Copla a esquissé les défis pour 2015, à savoir la problématique des taux d’intérêts historiquement bas des obligations et la poursuite des alternatives à appliquer (Private Equity et Trade Finance), ainsi que, dans une moindre mesure, les taux d’intérêts négatifs sur la trésorerie en CHF depuis fin mai 2015. Il a relevé que les nouvelles classes d’actifs précitées généreront plus de frais de gestions, car plus chères parce que plus complexes.